Une assurance complémentaire soins dentaires est-elle indispensable ?

Assurance complémentaire soins dentaires

Le mois dernier, les Vaudois devaient voter pour obtenir le remboursement des soins dentaires par l’assurance de base (l’initiative a été refusée par 57,57% des Vaudois). Les détracteurs du projet invoquaient notamment le fait que la santé bucco-dentaire des Vaudois, tout comme celle de la population suisse en général, était excellente.

Les Suisses présentent en effet des résultats exemplaires en matière de santé bucco-dentaire. Grâce à des campagnes de prophylaxie ainsi qu’aux soins dentaires scolaires, la présence de caries chez les enfants et les jeunes a nettement diminué entre les années 60 et les années 2000.

Cela veut-il forcément dire que l’on peut se passer d’une assurance complémentaire soins dentaires ?

Si le modèle suisse des soins dentaires repose sur la responsabilisation individuelle et qu’avoir une bonne hygiène dentaire permet de prévenir beaucoup de problèmes, cela ne veut pas forcément dire que toutes les pathologies liées aux dents sont évitables.

En effet, il a été prouvé que d’autres facteurs que l’hygiène bucco-dentaire peuvent causer l’apparition d’une carie dentaire (l’hérédité par exemple). De plus, selon votre âge et votre état de santé, vous serez plus ou moins soumis à certains risques bucco-dentaires. Ainsi, les enfants doivent souvent porter un appareil dentaire et les seniors présentent plus de risques d’avoir besoin d’une prothèse dentaire.

Combien coûtent les soins dentaires prodigués en Suisse ?

Le coût des soins dentaires prodigués en Suisse dépend du type de soins pratiqué ainsi que du praticien. Il est d’ailleurs conseillé de demander plusieurs devis pour un soin important comme la pose d’une couronne ou d’un inlay par exemple.

Nous pouvons cependant vous présenter une fourchette de tarifs pour les soins suivants :

  • Le soin d’une carie dentaire : de CHF 200.- à CHF 1’000.- voire plus (dans le cas d’une carie très étendue nécessitant la pose d’un inlay par exemple)
  • L’extraction d’une dent de sagesse : de CHF 150.- à CHF 500.-
  • La pose d’une couronne dentaire : de CHF 1’200.- à CHF 3’200.- voire plus (cela dépend du type de couronne ainsi que de la nécessité de poser en plus un implant dentaire ou pas)
  • Un traitement orthodontique : de CHF 7’000 (appareil dentaire simple) à CHF 15’000.- voire plus
  • Le détartrage : de CHF 100.- à CHF 200.-
  • La radiographie panoramique : de CHF 100.- à CHF 150.-

Si vous ne faites faire qu’un détartrage annuel, le coût des soins dentaires reste donc raisonnable. Par contre, il suffit qu’un problème survienne (carie, dent détériorée…) pour que les coûts s’élèvent à plusieurs centaines voire plusieurs milliers de francs.

Que couvre l’assurance de base pour les soins dentaires ?

L’assurance de base ne couvre les soins dentaires que dans certains cas : il faut que ces soins aient été occasionnés par une maladie grave et non évitable.

Les soins dentaires seront également couverts s’ils sont consécutifs à un accident.

A savoir : si vous vous cassez une dent en mordant dans un corps étranger (caillou…) caché dans votre nourriture, cet événement est considéré comme un accident et vous autorise donc à recevoir une couverture pour les soins dentaires qui y sont liés.

Que couvre l’assurance complémentaire soins dentaire ?

Les couvertures des assurances complémentaires soins dentaires varient d’une caisse-maladie à l’autre.

En général, les complémentaires soins dentaires couvrent les traitements ambulatoires (caries…) et les prestations techniques (couronne, implant, bridge…) jusqu’à un certain montant annuel. Elles couvrent également une bonne partie (de 50% à 90%) des traitements d’orthodontie.

Ai-je besoin d’une assurance complémentaire soins dentaires ?

Les personnes qui ont le plus besoin d’une assurance complémentaire soins dentaires sont :

  • les enfants qui doivent bien souvent porter un appareil dentaire
  • les personnes de plus de 60 ans qui sont plus souvent amenées que les jeunes à avoir besoin d’implants ou de couronnes dentaires
  • les personnes ayant des prédispositions génétiques peu favorables les conduisant à avoir beaucoup de problèmes dentaires
  • les personnes ayant un état dentaire fragile
  • les personnes ayant un état de santé général vulnérable (diabète, stress, grossesse…) les prédisposant à avoir des problèmes dentaires plus fréquents

Si vous avez de bonnes prédispositions génétiques, que vous n’avez eu que très peu de caries dans votre vie et que vous n’avez jamais besoin de plus d’une visite annuelle chez l’hygiéniste pour un détartrage, vous pensez peut-être que l’assurance complémentaire soins dentaires est superflue en ce qui vous concerne. En effet, la visite annuelle chez l’hygiéniste à elle seule ne nécessite pas de souscrire une assurance complémentaire soins dentaires.

N’oubliez cependant pas que les problèmes dentaires peuvent évoluer avec l’âge et que si un problème survient, la facture peut être salée. Si vous décidez de ne pas prendre d’assurance complémentaire soins dentaires, assurez-vous que vous avez les fonds nécessaires pour payer la facture si un problème survient.

A quel âge mon enfant aura-t-il besoin d’une assurance complémentaire soins dentaires ?

Certains parents pensent qu’un enfant n’ayant pas encore de dents définitives n’a peut-être pas besoin d’une assurance complémentaire soins dentaires.

Pourtant, les caries peuvent bel et bien survenir sur des dents de lait et doivent être soignées.

De plus, sachez que beaucoup d’assureurs acceptent les enfants sans questionnaire médical jusqu’à l’âge de 4 ans environ. Au-delà, votre enfant devra remplir un questionnaire médical et la caisse-maladie pourra refuser de l’assurer en cas d’antécédents médicaux non favorables. Si votre enfant ne peut pas souscrire d’assurance complémentaire soins dentaires, vous risquez d’avoir de sérieux problèmes financiers s’il doit un jour porter un appareil dentaire.

Il n’est donc jamais trop tôt pour souscrire une assurance complémentaire pour votre enfant, le mieux étant encore de souscrire cette assurance avant même sa naissance dans le cadre d’une assurance prénatale.

Que dois-je faire pour limiter les problèmes dentaires ?

Assurance complémentaire soins dentaires ou pas, on ne peut que vous conseiller de veiller à votre bonne santé bucco-dentaire. Parmi les mesures prodiguées par les dentistes pour prévenir l’apparition des caries, on retrouve les conseils suivants :

  • se brosser les dents au moins 2 fois par jour
  • pratiquer un nettoyage inter dentaire (fil dentaire, bâtonnets ou brossettes) tous les jours ou plusieurs fois par semaine
  • utiliser du sel fluoré pour cuisiner
  • se rendre chez l’hygiéniste au moins une fois par an pour un détartrage
mail
1
Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *