fbpx

De plus en plus de décès sont liés à des maladies cardiovasculaires. D’après l’Office Fédéral de la Statistique en Suisse, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès en Suisse et la troisième cause d’hospitalisation. Un excès de cholestérol ou encore l’hypertension sont souvent à l’origine de ces troubles cardiaques. Comment prévenir ces maladies ? Existe-t-il des moyens naturels pour éviter les accidents cardiovasculaires ?

Qu’est-ce que les maladies cardiovasculaires ?

Les maladies cardiovasculaires sont l’ensemble des pathologies affectant le cœur et/ou les vaisseaux sanguins. Cela comprend donc les cardiopathies coronariennes (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent les muscles du cœur), les maladies cérébraux-vasculaires (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau).

En d’autres termes, plus connus et utilisés dans le langage courant, nous parlons des infarctus du myocarde ou crise cardiaque, les AVC (Accident Vasculaire Cérébral), troubles du rythme cardiaque (tachycardie, extrasystole, etc.) ou encore l’hypertension artérielle.

Ces troubles sont en grande partie provoqués par un excès de cholestérol dans le corps qui a pour conséquence de boucher les artères et veines ou encore l’hypertension artérielle. Depuis plusieurs années, il a été reconnu que le stress est un facteur favorisant l’apparition de maladie cardiovasculaire. Le stress, en effet, contribue à la création et l’accumulation de graisses dans les artères.  

Même si le nombre de maladies cardiovasculaires est en baisse depuis quelques années, elle reste la première cause de décès en Suisse.

En 2018, d’après un rapport de l’Office Fédérale Statistique Suisse, il a été recensé plus de 9400 hommes décédés (29% du nombre de décès total chez les hommes) et plus de 11.100 femmes décédées (32% du nombre total de décès chez les femmes) à la suite d’une maladie cardiovasculaire. Dans ces chiffres se sont pas comptés les accidents cardiovasculaires pour lesquels les victimes s’en sortent mais souvent pas sans conséquences. Les séquelles peuvent être lourdes : paralysie d’un ou plusieurs membres, perte de sens, prise de médicaments à vie, opération chirurgicale : pose de stent au cœur, pacemaker, etc.

L’obésité est l’un des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires, comme les antécédents familiaux, l’hypertension, le stress, etc. Au-delà de l’obésité c’est surtout et avant-tout une quantité excessive de cholestérol dans le corps qui peut provoquer des accidents cardiovasculaires. Et comme nous le savons, une personne mince ne veut pas dire qu’elle n’a pas d’excès de cholestérol dans le corps.

Il existe des méthodes, des conseils à appliquer dans notre vie quotidienne pour limiter le risque d’accidents cardiovasculaires. Une alimentation équilibrée, une activité sportive régulière et moins de stress grâce aux thérapies douces comme la sophrologie, yoga, méditation, etc. sont des solutions à mettre en place. 

Nous allons voir comment certaines médecines douces peuvent aider à maintenir une hygiène de vie plus saine pour réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

La naturopathie pour prévenir les maladies du cœur

Soigner son hygiène de vie est important si l’on veut éviter les problèmes cardiovasculaires ainsi que d’autres pathologies qui peuvent arriver. Et cela commence par une bonne alimentation. Il n’existe pas de nutriments interdits si ce n’est l’abus de sucre et de gras qui n’est pas bon pour notre santé. Avoir une alimentation saine c’est manger de tout dans des quantités adaptées à votre organisme.

Savoir bien manger cela s’apprend. Il existe des thérapeutes spécialisés comme les naturopathes. La naturopathie vise à rétablir l’équilibre du corps. Cette thérapie est basée sur trois concepts : la nutrition, faire du sport et gérer son stress. Si ces trois paramètres sont gérés par le patient, alors l’organisme trouvera un équilibre et vous vous sentirez mieux. 

Le naturopathe est là pour vous aider à apprendre à connaître votre corps. Chaque analyse doit être personnalisée. Le thérapeute doit prendre en compte les paramètres suivants du patient : son mode de vie, ses antécédents ainsi que son type d’énergie.

La naturopathie n’est pas une médecine à part entière, elle regroupe la reconnaissance de plusieurs thérapies qui sont : l’homéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie, la réflexologie, le magnétisme, la nutrition et la micronutrition. etc. Le naturopathe va choisir parmi l’ensemble de ces thérapies naturelles comment soigner le patient, toujours adapté à ses besoins.

Lire aussi : Et si je me soignais avec la naturopathie

Les séances de naturopathie sont prises en charge par lassurance complémentaire “Médecines Alternatives”

Si vous n’avez pas encore de complémentaire pour les médecines douces, il est toujours temps de souscrire à un contrat d’assurance au meilleur tarif. Grâce à notre comparateur en ligne, comparez les offres et choisissez la prime la moins chère parmi l’ensemble de nos compagnies d’assurance partenaires.

Le sport pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Deuxième paramètre important pour contrer les maladies cardiovasculaires est l’activité sportive. La sédentarité est le pire ennemi des maladies cardiovasculaires. Comme cela est recommandé par l’ensemble du corps médical, il faut pratiquer une activité sportive au moins 20 minutes par jour pour s’assurer une bonne santé. 

Les médecins considèrent que seules 20 minutes par jour de sport suffisent pour corriger une hygiène de vie trop sédentaire. Le plus important n’étant pas la durée de l’activité physique et l’intensité mais la ponctualité. Le plus important est d’être assidu et de suivre un rythme régulier.

Vous pouvez suivre des cours de sport via un coach sportif particulier ou, si vous avez la volonté, d’aller suivre des cours collectifs ou particuliers dans une salle de sport. 

Choisissez un sport adapté à votre profil et votre besoin. Tous les sports ayant leurs propres bénéfices, le naturopathe saura vous guider vers un sport adapté pour votre organisme.

Vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous mettre au sport, en effet, la LCA “Fitness” vous permettra de faire des économies sur vos abonnements de sport. Cette complémentaire propose également une prise en charge d’un certain nombre de check up médical annuel.

L’assurance complémentaire “Fitness” prend en charge les abonnements en salle de sport et d’autres disciplines comme la gym, etc. Comparez les offres et souscrivez à un contrat au meilleur tarif. Trouvez la prime la moins chère grâce à notre comparatif personnalisé.

Lire aussi : 3 bonnes raisons de se mettre au sport grâce à votre assurance complémentaire.

La sophrologie pour prévenir les troubles cardiaques

Le troisième facteur accélérateur du risque de maladie cardiovasculaire est le stress. En effet, l’anxiété augmente le risque de maladie cardiovasculaire. 

Certaines techniques naturelles comme la sophrologie, la méditation, l’hypnose aident à soulager le stress. Le principe est simple: aider le patient à canaliser son énergie pour réduire son anxiété et son stress. Le praticien va aider le patient à gérer ses émotions et lui apprendre des techniques pour réussir à positiver pour éliminer le stress quotidien qui l’envahisse. Le sophrologue base sa méthode sur plusieurs thérapies douces comme l’hypnose, la méditation, la relaxation progressive ou encore la phénoménologie qui est une science permettant de comprendre la signification des phénomènes subjectifs. 

La sophrologie est une médecine douce adaptée pour tout âge confondu. Le thérapeute adapte sa séance et la thérapie au profil de son patient. Le but étant de lui permettre de retrouver un équilibre corps-esprit. 

Si vous souffrez de stress, que vous êtes une personne anxieuse et toujours sur les nerfs, cette médecine alternative pourrait vous apporter beaucoup de choses. Au-delà de la prévention des maladies cardiovasculaires, se sentir bien dans son corps et dans sa tête est important au quotidien si l’on souhaite vivre en paix et heureux.

Toutes ces médecines douces, souvent mises à l’écart par la médecine traditionnelle, ont un réel impact positif sur la gestion du stress des personnes dans leur vie de tous les jours.

Si vous êtes à la recherche d’une activité vous permettant de trouver une sérénité et de vous détendre, vous pouvez également essayer le YOGA qui est un sport mêlant activité physique et méditation pour une tranquillité d’esprit optimale..

La sophrologie est aujourd’hui reconnue comme une médecine douce et prise en charge par la complémentaire “Médecines Alternatives”. Attention à bien vérifier auprès de votre caisse-maladie si votre praticien est bien reconnu par le Registre des Médecines Empiriques (RME) en Suisse, qui est la condition première de votre compagnie d’assurance pour être pris en charge.

Lire aussi : La sophrologie, pour qui et pour quelles pathologies ?

Comparez les offres via notre comparateur en ligne et souscrivez à un contrat LCA au meilleur prix pour faire des économies sur vos prochaines prestations sophrologie.

L'assurance complémentaire médecines douces dès CHF 5 par mois !