fbpx

Médecine alternative, prévention de la santé, vaccins, protection à l’hôpital et à l’étranger, les assurances complémentaires sont la solution pour élargir votre couverture d’assurance ! En faisant les bons choix, vous vous garantissez également une couverture maladie totalement adaptée à vos besoins spécifiques ! 

L’objectif premier est de combler les lacunes de l’assurance obligatoire des soins (AOS) et d’étendre vos garanties afin de vous apporter sécurité et protection en matière de santé en Suisse et à l’étranger. D’ailleurs, pour compléter nos propos, nous vous conseillons de lire notre article : “5 bonnes raisons de souscrire une assurance complémentaire”. Pour une meilleure prise en charge, pour s’assurer contre des problèmes de santé futurs, mais aussi tout simplement pour avoir le choix, les assurances complémentaires sont le bon moyen pour se garantir un capital santé en limitant les conséquences financières d’une pathologie.

Faire le choix d’une assurance complémentaire, c’est avant tout évaluer les différents contrats et garanties afin d’opter pour la caisse-maladie qui répond de manière optimale à vos attentes et à vos besoins spécifiques ! Il est essentiel de comparer les offres d’assurances complémentaires avant de souscrire votre contrat d’assurance

 

 

Des assurances complémentaires en fonction de vos besoins spécifiques

 

Le marché des assurances regorge de contrats divers et variés qui vont permettre de protéger une chose, un patrimoine ou encore une personne. Chaque assurance intègre ses garanties, ses couvertures qui vont vous permettre de couvrir certains risques. Dans le cadre des assurances complémentaires, le risque est la maladie, mais également l’accident. Les complémentaires maladie ont pour but de couvrir au-delà de l’AOS, soit sur une part des frais médicaux, soit sur la totalité, car il n’existe pas de prise en charge de la LAMal. Très souvent, les caisses-maladie proposent des packages intégrant les complémentaires pour les soins ambulatoires et l’hospitalisation.

 

 

De commune à privée dans le monde entier : faites le bon choix

 

L’assurance obligatoire de soins intègre l’hospitalisation, mais dans son strict minimum. Cela signifie que, pour être pris en charge, vous devez être hospitalisé en division commune (à plusieurs lits), dans un hôpital reconnu dans votre canton de domicile et vous ne pourrez en aucun cas choisir votre médecin. Toutefois, il est fait une exception en cas d’urgence médicale, bien évidemment.

Pour pouvoir avoir le libre choix de votre médecin, pouvoir être hospitalisé dans l’hôpital de votre choix ou encore bénéficier d’une chambre privée ou avec deux lits, souscrire une assurance complémentaire hospitalisation est inévitable. Vous pouvez tout à fait demander à bénéficier de ces avantages sans LCA hospitalisation, mais la facture finale risque d’être salée. 

Jeune femme hospitaliséeLes caisses-maladie proposent, toutes, différents contrats qui vont vous permettre diverses garanties étendues :

  • Hospitalisation mi-privée : libre choix du médecin et de l’hôpital en division mi-privée
  • Hospitalisation privée : libre choix du médecin et de l’hôpital en division privée
  • Hospitalisation privée monde entier : couverture en division privée dans le monde entier

Vous pouvez également opter pour ce que l’on appelle une complémentaire hospitalisation Flex. Dans le cadre de ces garanties, vous aurez le choix entre division commune, mi-privée ou privée en fonction d’un niveau déterminé au départ et vous aurez une participation aux coûts à régler en fonction de la division choisie pour votre hospitalisation. La Flex permet de régler une prime moins élevée et d’avoir le choix de la division à chacune des hospitalisations stationnaires.

La complémentaire hospitalisation vous permet de bénéficier d’un confort plus accru, d’une liberté dans le choix de votre médecin et de l’hôpital, afin de bénéficier des meilleurs soins. Pour plus d’infos, on vous dit tout dans notre article :”Pourquoi souscrire une complémentaire hospitalisation ?”.

Les médecines thérapeutiques alternatives ont une place de choix

 

Les méthodes thérapeutiques alternatives prennent une place de plus en plus considérable et pour de nombreuses pathologies s’alignent même avec les médecines classiques. C’est entre autres pour ces raisons que les compagnies d’assurance intègrent ce type d’assurances qui permettent de prendre tout ou partie des différentes méthodes thérapeutiques reconnues. 4 thérapies alternatives, seulement, sont reconnues par la LAMal et, de fait, prises en charge par votre base maladie obligatoire : l’homéopathie, la médecine traditionnelle chinoise, la phytothérapie et la médecine anthroposophique. Cette dernière est basée sur une théorie que le corps est composé de 4 éléments différents, mais totalement indissociables : le corps physique, le corps éthérique, le corps astral et le corps égotique.

Ces 4 thérapies naturelles sont prises en charge par la LAMal uniquement si elles sont pratiquées par des thérapeutes reconnus et prescrites par un médecin traitant. Pour les toutes les autres thérapies alternatives, à savoir (liste non-exhaustive) :

Les thérapies alternatives sont essentiellement basées sur des médecines préventives. En effet, ces spécialités vont permettre de limiter certaines complications par des actions naturelles et plus douces que les thérapies classiques, souvent médicamenteuses. Savez-vous qu’il existe certaines méthodes de désaccoutumance au tabac reconnues par la médecine complémentaire ? L’électro-acupuncture est notamment une de ces méthodes alternatives qui permet d’agir sur les terminaisons nerveuses de l’oreille par des impulsions électriques à basse fréquence, limitant ainsi l’envie de nicotine.

 

 

Fitness, check-up et prévention

 

De la même façon, fitness et check-up s’intègrent dans une stratégie de traitement des pathologies de manière préventive. L’objectif est simple, vous encourager dans la pratique d’un mode de vie sain, dans la pratique d’une activité physique, de l’apprentissage d’une alimentation saine et de méthodes de relaxation. Tout ceci sert à vous maintenir en bonne santé et, de ce fait, permet de limiter les risques de pathologies graves, comme les maladies cardiovasculaires, première cause de décès en Suisse et 3ème cause d’hospitalisation. Cela signifie que par des méthodes préventives et naturelles, il est possible de limiter certaines complications et, de fait, de réduire les coûts financiers pour la société et, bien évidemment, pour la compagnie d’assurance.

Le check-up, également, est primordial dans une stratégie préventive. Ces check-up médicaux doivent permettre de détecter de manière précoce des maladies. Les assurances complémentaires ambulatoires intègrent des contributions pour les abonnements fitness, mais également des participations financières afin de contrôler votre état de santé général avant qu’une pathologie plus grave ne s’installe.

 

 

Traitements dentaires et aides visuelles

 

Lunettes, lentilles de contact, traitements dentaires et corrections orthodontiques, l’assurance de base ne prend pas en charge ces frais médicaux, dans la plupart des situations. Pour ce qui est des soins dentaires, l’AOS intègre uniquement les frais qui sont consécutifs à un accident ou occasionnés par une maladie grave. Cela signifie que les contrôles dentaires, les détartrages, mais également l’orthodontie doivent être pris en charge par une assurance complémentaire soins dentaires. Dans le cas contraire, vos frais dentaires seront totalement à votre charge.  

Pour les aides visuelles, telles que les lunettes ou les lentilles de contact, seuls les enfants de moins de 18 ans bénéficient d’une prise en charge de la part de l’AOS à hauteur de 180 CHF par an. Souscrire une assurance complémentaire peut vous permettre de bénéficier d’une prise en charge de certaines chirurgies correctives de la vue. Pour en savoir plus, lisez notre article : “Maladies oculaires : quels sont les traitements et les prestations des complémentaires ?” et n’hésitez pas à comparer les assurances complémentaires afin d’opter pour celles qui sont adaptées à vos besoins et à nous contacter.

Comment souscrire à une complémentaire maladie adaptée ?

 

Pour souscrire une assurance complémentaire, nous vous recommandons de prendre contact avec l’un de nos conseillers en assurances complémentaires. En effet, de nombreux points doivent être abordés avant de prendre une décision : 

  • Trouver la complémentaire pour soins ambulatoires ou hospitalisation adaptée à vos besoins
  • Vérifier que vous n’êtes pas engagé auprès d’une compagnie d’assurance pour le même type de LCA
  • Vous accompagner dans une éventuelle résiliation et éviter une double affiliation
  • Vous conseiller de manière globale sur les garanties auxquelles vous pouvez prétendre

 

Sachez que nous entrons dans la période de résiliation des LCA. En effet, si vous n’êtes plus engagé, vous pouvez résilier vos complémentaires pour le 31 décembre 2022 en respectant un délai de préavis de 3 mois. Cela signifie que vous avez jusqu’au 30 septembre 2022 pour envoyer vos résiliations. Dorénavant, les résiliations doivent parvenir à votre assureur “par écrit ou par tout autre moyen permettant d’en établir la preuve par un texte”. Nous vous déconseillons de résilier vos assurances complémentaires avant l’acceptation complète de votre nouveau contrat, vous pourriez vous retrouver sans aucune garantie. 

Tout savoir sur la résiliation de vos assurances complémentaires !

Optimisez vos assurances complémentaires.