fbpx

De plus en plus de personnes se voient refuser leur demande d’affiliation à une assurance complémentaire suite à des problèmes de santé. La LAMal ne couvrant que peut leur frais de santé, elles se retrouvent alors bloquées niveau budget pour se soigner au quotidien.

Mais est-ce que ça signifie que si l’on n’est pas en bonne santé on ne peut pas souscrire d’assurance complémentaire? Nous allons voir que non, ce n’est pas une fatalité et que tout dépend des problèmes de santé dont vous êtes atteint.

 

Une réponse négative d’une caisse maladie est-elle rédhibitoire? 

 

médecin avec questionnaire médicalComme vous avez certainement pu le lire dans nos précédents articles, la souscription à une assurance complémentaire est soumise à un questionnaire médical où vous devez indiquer votre taille et poids, vos problèmes de santé et les traitements médicaux que vous avez eu ces dernières années. En fonction du type de problème et si celui-ci est chronique ou non votre dossier peut être refusé. Les maladies telles que les diabètes, les problèmes psychiatriques et autres maladies dégénératives seront ainsi refusées d’office. Pour les autres cas, l’assureur peut émettre des réserves et exclure certaines maladies ou traitements.

En savoir plus sur les réserves et exclusions.

Sachez que dans le cas de maladies temporaires ou certains accidents, cette décision n’est pas définitive. Vous pouvez donc vous renseigner auprès de la compagnie d’assurance pour savoir combien de temps il faudra attendre avant de retenter une nouvelle demande.

Dans tous les cas, ce n’est pas parce que vous vous voyez refuser une assurance complémentaire, que cela veut dire que vous aurez un refus pour toutes les autres. Vous pouvez être refusé pour une assurance dentaire et être tout à fait apte à souscrire une assurance ambulatoire ou hospitalisation.

Et si votre cas est important et vous vous voyez refuser chez la plupart des assureurs, sachez qu’il y a des compagnies d’assurance qui peuvent vous affilier sans questionnaire santé.

En savoir plus.

 

Quand doit-on souscrire une assurance complémentaire?

 

Pour éviter de vous retrouver dans l’impossibilité de souscrire une assurance santé, il est recommandé de vous affilier au plutôt et celà avant même la naissance de votre enfant, avec une assurance prénatale. Cela garantit aux parents la prise en charge de tous les soins de bébé si celui-ci a des problèmes lors de l’accouchement. De même, il est recommandé de prendre une assurance complémentaire soins dentaires avant l’âge de 4 ans. Après cet âge, les assurances complémentaires demandent de remplir un questionnaire dentaire. Il peut donc y avoir un risque de refus.

En savoir plus sur l’assurance complémentaire soins dentaires.

ventre de femme enceintePour les femmes, il est indiqué de souscrire à une assurance incluant des prestations maternité deux ans environ avant sa grossesse. Les assureurs imposent un délai de carence et souvent certaines femmes se retrouvent dans l’impossibilité de profiter de cette couverture n’ayant pas souscrit à temps.

Vous attendez un enfant ou pensez tomber enceinte? Renseignez-vous auprès de notre partenaire Bébéarrive. Il est spécialisé dans les assurances prénatales et couvertures maternité.

Si vous souhaitez faire un bilan complet de vos besoins en assurances santé, ainsi que ceux de toute votre famille, vous pouvez prendre rendez-vous gratuitement avec l’un de nos spécialistes.

Pour toute autre assurance complémentaire, le mieux est de souscrire aux assurances complémentaires avant que certaines maladies ne soient diagnostiquées. Votre questionnaire médical sera vierge et votre affiliation sera garantie. Les primes des assurances variants d’un assureur à l’autre, ainsi que les couvertures, vous aurez plus de choix. N’attendez donc pas pour prendre soin de votre santé et de votre budget.

Faites le point avec l’un de nos conseils, ils vous aideront à trouver les meilleures assurances complémentaires et à bon prix.