fbpx

En septembre dernier, le Conseil Fédéral a décidé d’augmenter la quote-part (participation aux coûts) pour les préparations médicamenteuses originales plus onéreuses. La participation passera ainsi de 20 à 40%. Le Conseil Fédéral espère encourager la population suisse à se soigner avec des médicaments génériques et ainsi faire baisser les coûts liés à la santé. Cela va certes aider les comptes de l’assurance de base, mais va mettre encore plus à mal le budget des familles suisses qui sont déjà surchargées par l’augmentation des primes d’assurance maladie de 8.7% en moyenne et du coup de la vie.

Mais comment faire face à cette augmentation? Et surtout faciliter son accès aux médicaments?

 

 

Quand doit-t-on payer la quote part? 

 

La quote part est une participation aux coûts qui doit être réglée à partir du moment où votre franchise est épuisée au cours de l’année civile. Elle était jusqu’à lors de 10% pour vos frais de traitement (maximum 700.- (350.- pour les enfants) par année civile) pour les médicaments conventionnels et augmentait jusqu’à 20% si vous achetez un médicament original au lieu d’un générique.

Mais à partir du 1er janvier 2024, ce taux va augmenter, il va passer de 20% à 40%. Cette augmentation ne s’appliquera pas bien évidemment en cas de pénurie de médicaments génériques ou si des raisons médicales justifient le recours à la version originale.

 

 

Comment ne pas subir cette augmentation ou l’éviter?

 

médicaments rouge et un blancAfin de ne pas subir cette augmentation, il est donc recommandé d’acheter des médicaments génériques. Il faudra donc vérifier avec votre médecin ou pharmacien que vos prescriptions sont de préférence tournées vers des médicaments non originaux. Si ce n’est pas le cas, il est toujours possible de voir avec celui-ci si vous pouvez changer pour des génériques tout en maintenant la qualité de vos traitements.

En savoir plus sur les médicaments qui sont remboursés par l’assurance maladie.

Une autre solution est de souscrire à une assurance complémentaire médicaments non remboursés. Elle vous permettra de vous faire rembourser les médicaments non pris en charge par l’assurance de base et ainsi que les médicaments hors liste. Bien entendu, leur prise en charge dépend des conditions générales de votre contrat et de chaque assureur. Si vous voulez vous faire rembourser un médicament spécifique, le mieux est de se renseigner auprès de plusieurs compagnies d’assurance pour savoir si celui-ci est pris en charge ou non.

Quels types de médicaments sont pris en charge par la LAMal?

Une autre solution pour adoucir le paiement de vos médicaments est la mise en place du Tiers-Payant. Le système général veut que ce soit le Tiers-Garant qui soit d’office utilisé par les compagnies d’assurance. Le patient doit alors payer directement ses médicaments et ses soins et se faire rembourser ensuite par son assurance de base. Mais ces dernières années de plus en plus de compagnies d’assurance proposent le Tiers Payant. Par ce système, l’assuré n’a pas l’obligation d’avancer ses frais de santé. La caisse-maladie reçoit directement la facture des prestataires de soins ou de traitement et leur paie la facture directement. L’assuré reçoit par la suite une facture de son assurance de base où seront déjà déduits la franchise et la participation aux coûts.

Ce système vous facilite alors la gestion de votre budget en évitant d’avancer vos frais de santé.

Facilitez l’accès à vos soins avec le Tiers-Payant.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de faire le point sur vos assurances santé avec l’un de nos spécialistes en assurance. Ils pourront vous aider à trouver la solution la plus adaptée pour faire des économies au niveau de vos soins. Que ce soit un assureur qui pratique le Tiers-Payant ou une complémentaire qui peut prendre en charge vos soins.

Prenez rendez-vous et commencez à faire des économies.