5 choses à savoir sur les assurances complémentaires en Suisse

5 choses à savoir sur les assurances complémentaires en Suisse

L’assurance complémentaire n’est pas obligatoire

Contrairement à l’assurance de base, l’assurance complémentaire en Suisse n’est pas obligatoire. Elle est juste fortement recommandée.

En effet, les prestations de l’assurance de base en Suisse sont souvent insuffisantes pour couvrir tous les besoins des assurés. Par exemple, l’assurance de base ne prend pas en charge les soins dentaires sauf s’ils sont consécutifs à un accident ou une maladie. Elle ne couvre l’hospitalisation qu’en division commune, ce qui veut dire que vous ne serez pas couvert si vous souhaitez séjourner dans une chambre à un ou deux lits. Si vous portez des lunettes, l’assurance de base ne couvre pas les corrections de la vue pour les adultes sauf en cas de maladie spécifique ou après une opération… Tant de raisons qui font que les assurances complémentaires sont indispensables bien que facultatives.

Les prestations d’une assurance complémentaire varient d’une caisse-maladie à l’autre

Contrairement à l’assurance de base qui inclut toujours les mêmes prestations, les assurances complémentaires ne sont pas les mêmes d’une caisse-maladie à l’autre.

Ainsi, chaque caisse-maladie propose ses propres packs d’assurances complémentaires et à ses propres tarifs.

Il est donc important d’effectuer un comparatif des assurances complémentaires pour trouver les prestations qui conviennent le mieux à vos besoins.

Une caisse-maladie peut refuser de vous assurer pour une assurance complémentaire

Si une caisse-maladie est obligée de vous assurer pour l’assurance de base, ce n’est pas le cas pour une assurance complémentaire : la caisse-maladie peut tout à fait émettre une réserve voire refuser de vous assurer complètement.

En effet, avant de souscrire une assurance complémentaire, vous devrez remplir un questionnaire de santé sur lequel la caisse-maladie se basera pour vous accepter ou non en tant qu’assuré et pour déterminer le montant de votre prime.

Ainsi, si vous avez du diabète, que vous eu une maladie grave ou une opération dans le passé ou que vous avez dépassé un certain âge, la caisse-maladie peut vous considérer comme un « sujet à risque ».

Si la caisse-maladie pose une « réserve », cela veut dire que vous ne serez pas couvert pour le traitement pour lequel l’assureur a émis la réserve.

Vous souhaitez éviter les réserves pour votre enfant à naître ? Pensez à souscrire pour lui une assurance prénatale : la caisse-maladie ne pourra plus refuser de l’assurer pour des assurances complémentaires après sa naissance même s’il présente un problème de santé chronique.

L’assurance complémentaire et l’assurance de base peuvent être souscrites séparément

Il n’est pas du tout obligatoire en Suisse de souscrire une assurance complémentaire auprès de la même caisse-maladie que pour l’assurance de base. Ainsi, vous pouvez garder votre assurance de base auprès d’un assureur et souscrire une assurance complémentaire chez un autre assureur.

S’il est possible que vous perdiez un rabais en changeant d’assureur, cela peut être largement compensé si le nouvel assureur vous propose un tarif plus avantageux.

Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à comparer les offres des assurances complémentaires pour trouver celle qui est la plus avantageuse pour vous.

La date de résiliation pour l’assurance complémentaire n’est pas la même que pour l’assurance de base

Attention si vous envisagez de résilier votre assurance complémentaire. Si pour l’assurance de base, le délai est au 30 novembre (un mois avant la fin de l’année civile), il est en général différent pour l’assurance complémentaire.

Il vous faut regarder les conditions inscrites dans votre contrat. En général, le délai pour résilier une assurance complémentaire est de 3 mois avant la fin de l’année civile, soit au 30 septembre. N’attendez donc pas trop longtemps pour résilier si vous souhaitez changer de caisse-maladie pour les assurances complémentaires.

Attention à avoir déjà souscrit une autre assurance complémentaire avant de résilier votre assurance : vous n’êtes pas certain de pouvoir retrouver une assurance complémentaire à des tarifs similaires et dans les mêmes conditions.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur les assurances complémentaires ou pour comparer les offres.

mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*