fbpx

Physiothérapie, kinésiologie, ostéopathie, ces noms de thérapies vous disent sûrement quelque chose mais connaissez-vous vraiment leurs différences et quels symptômes elles soignent. Rééducation musculaire, physiologie du mouvement, ou encore remise en place du corps osseux, ces trois thérapies ont un lien : permettre au patient de se sentir mieux dans leur corps et apaiser leurs douleurs. Mais comment sont-elles prises en charge par les assurances complémentaires ?

Quelles sont les différences entre ces trois thérapies ?

Même si ces trois médecines douces sont étroitement liées, elles ne traitent pas les mêmes pathologies. Suivant votre besoin, votre médecin saura vous rediriger vers le meilleur thérapeute. 

Physiothérapie, médecine douce pour la rééducation physique

La physiothérapie est une thérapie qui a pour but d’apporter une rééducation au patient suite à une blessure, une douleur chronique ou un problème de santé physique.

Les physiothérapeutes suivent une formation spécialisée de trois ans avant de pouvoir exercer leurs fonctions. 

Cette thérapie permet de prévenir, de traiter et de rééduquer le patient présentant des troubles physiques. La physiothérapie soigne différents types de pathologies qui peuvent toucher : 

  • les muscles,
  • les articulations,
  • les os,
  • le système neurologique,
  • le système respiratoire,
  • le système circulatoire
  • le système cardiaque.

Le thérapeute utilise différentes techniques pour soigner le patient qui peuvent être sous formes de massages/manipulations, électrothérapie, ultrasons, thermothérapie et cryothérapie, ou encore hydrothérapie.

Le physiothérapeute procède souvent à des exercices personnalisés pour le patient.

Le nombre de séances nécessaires à la récupération dépend de la nature de la pathologie à traiter.

Si vos séances sont prescrites par votre médecin traitant, vous serez pris en charge par l’assurance maladie de base, la LAMal. Attention tout de même, au delà de 36 séances de traitement, le médecin conseil de votre assurance pourra demander à votre médecin traitant un rapport médical pouvant justifier ce besoin.

En revanche, si vous ne passez pas par votre médecin pour faire de la physiothérapie, vous serez peut-être soigné par un thérapeute inscrit sur les registres des assurances complémentaires pour la pratique des thérapies alternatives. Il est, dans ce cas, fortement recommandé d’avoir souscrit à une complémentaire “Médecines Alternatives” pour être correctement prise en charge.

Vous pouvez faire votre simulation en ligne pour obtenir la meilleure prime grâce à notre comparateur.

Kinésiologie, médecine douce pour le ré équilibre corps – esprit

Nous pourrions décrire la kinésiologie comme une spécialisation de la physiothérapie. C’est l’étude de l’énergie du corps ayant un impact direct sur nos muscles et, de ce fait, sur nos douleurs. Dans cette thérapie, le praticien n’effectue pas de massages, ni de manipulations profondes au patient. Il sent les points de tensions et de résistance des muscles par de légères pressions manuelles. Le thérapeute débloque donc ces tensions en touchant doucement le muscle diagnostiqué, ce qui permet de retrouver un équilibre dans le flux d’énergie général du corps. Ces tensions musculaires sont déclenchées par diverses situations de stress. Cette médecine douce est étroitement liée à la médecine chinoise qui prône la “santé par le toucher”. Le praticien met en lien les muscles, les organes, les méridiens et les émotions. 

Cette thérapie n’est pas reconnue par l’assurance maladie de base, la LAMal. Seule une assurance complémentaire “Médecines Alternatives” pourra prendre en charge vos séances de kinésiologie. Suivant la compagnie d’assurance, le nombre de séances remboursées par personne et par an varie.

Comparez les primes et trouvez le meilleur tarif pour vous couvrir au mieux pour vos séances de kinésiologie.

Ostéopathie, médecine douce de la manipulation du corps osseux

L’ostéopathe est un spécialiste du corps osseux. Il connaît parfaitement le corps humain et peut ainsi soigner des troubles fonctionnels du système musculo-squelettique et facial. C’est une médecine alternative efficace pour soigner des pathologies telles que :

  • Rachialgies
  • Lombalgies
  • Cervicalgies
  • Céphalées
  • Autres troubles musculo-squelettiques

L’ostéopathie ce sont des manipulations des articulations, des massages et des points de pression pour arriver à libérer les tensions du patient.

Lire aussi : Quels sont les bienfaits de l’ostéopathie ? Vincent Sorain, ostéopathe, nous éclaire sur cette discipline.

L’ostéopathie est également reconnue pour soulager certaines douleurs chroniques chez l’enfant comme les otites à répétition ou les problèmes digestifs.

Lire aussi : Les bienfaits des médecines douces pour votre enfant

Cette thérapie n’est néanmoins pas reconnue par l’assurance maladie de base, la LAMal. Seule une assurance complémentaire en “Médecines Alternatives” pourra prendre en charge les frais de vos séances d’ostéopathie. Suivant les compagnies d’assurances, vous serez pris en charge pour un certain nombre de séances/ an ou à hauteur d’un plafond à ne pas dépasser à l’année. En général, vous devrez payer de votre poche 20 à 30% du tarif de la séance. Grâce à la complémentaire, il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance prescrite par votre médecin. En revanche, certaines caisses maladie, comme Assura, exigent que le praticien soit membre de l’ASCA (Fondation Suisse pour les médecines complémentaires) pour prendre en charge les séances. Le mieux étant de vous renseigner auprès de votre assurance.

Vous souhaitez souscrire à une assurance complémentaire “Médecines Alternatives” ? Faites votre comparaison en ligne et trouvez la meilleure prime !

VOTRE ASSURANCE COMPLEMENTAIRE 

Demandez gratuitement des offres comparatives sur mes-complementaires.ch et faites des économies sur vos primes d’assurance.