Des médicaments vendus à l’unité

Près de 30% des médicaments vendus en Suisse finissent à la poubelle !

C’est contre ce gaspillage que Manuel Tornare, conseiller national socialiste, souhaite s’ériger. « Cela représente des centaines de millions de francs qui partent en fumée. C’est inacceptable ! »

L’ancien maire de Genève propose donc la vente de médicaments à l’unité. « Cela réduirait le gaspillage et éviterait l’automédication ». Cela devrait donc permettre une grosse économie pour l’assurance maladie, alors que les coûts ne cessent d’augmenter.

D’autres pays utilisent déjà ce système avec succès, il n’y a donc aucune raison que la Suisse ne s’y mette pas.

Mais les pharmaciens ne l’entendent pas de cette oreille : Cela réduirait bien les dépenses de santé, mais augmenterait les coûts pour les pharmaciens. Ceux-ci devront préparer des semainiers tout en s’assurant que les médicaments déballés restent toujours stabilisés.

Il faut aussi que les patients se responsabilisent et évitent la sur-consommation de médicaments.

C’est donc une bonne idée, mais il va maintenant falloir réfléchir à sa mise en place.

mail
2
Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *