fbpx

La maternité est un événement riche en émotions pendant lequel différents sentiments vont se côtoyer de près ! Pour votre bien-être et celui de votre bébé, vivre votre grossesse avec sérénité est essentiel. Comme pour de nombreuses choses dans nos vies, il vaut mieux ne pas attendre que le problème se présente pour envisager une solution. Être prêt à chaque instant, ou du moins tout faire pour l’être, c’est pouvoir envisager beaucoup d’événements sans stress ! 

Votre santé est primordiale et d’autant plus quand vous attendez un heureux événement. Tout au long de votre grossesse, à l’accouchement et après la naissance de votre bébé, votre bien-être doit être placé au premier rang ! Pour ne pas avoir à privilégier vos finances au détriment de votre santé, de ne pas pouvoir envisager certains soins, car vous ne pouvez pas bénéficier d’une prise en charge, la seule solution est de vous assurer ! Votre assurance de base présente des lacunes. Alors si vous voulez bénéficier de soins complémentaires et d’une meilleure prise en charge, nous vous conseillons de prendre contact avec un conseiller en assurances complémentaires maladie.

Faites le point sur votre assurance maladie de base

L’assurance maladie de base prend en charge un certain nombre d’examens de contrôle, mais aussi l’accouchement en division commune dans votre canton de domicile. Les prestations de maternité de la LAMal sont prises en charge sans aucune participation de votre part. Cela signifie qu’aucune franchise ou quote-part ne devra être réglée pour les prestations spécifiques à la maternité.

 Assurance Obligatoire des Soins (AOS) : une prise en charge minimum

Les examens de contrôle, réalisés par un médecin ou une sage-femme, entre la 13ème semaine de grossesse et jusqu’à 8 semaines après l’accouchement sont pris en charge par la LAMal dans la limite de :

  • examens-ultrasons-controle-prestations-assurance-base2 échographies (une entre la 12ème et la 14ème semaine de grossesse et une seconde entre la 20ème et la 23ème semaine), 7 examens de contrôle au cours de la grossesse et un examen 
  • de contrôle entre la 6ème et la 10ème semaine après l’accouchement, dans le cas d’une grossesse sans risque. 
  • dans le cas d’une grossesse à risque (grossesse gémellaire, hypertension, diabète,…), tous les examens jugés utiles par le médecin so
    nt pris en charge.
  • un test au cours du premier trimestre et un test de diagnostic prénatal non invasif (DPNI) afin d’analyser le risque de trisomie 21, 18 et 13 sont également pris en charge au titre de la prévention de la santé.
  • une contribution de Fr. 150.- afin de participer à un cours de préparation à l’accouchement.
  • une prise en charge de 3 séances de conseils pour l’allaitement.

Pour celles qui ont envisagé de changer d’assurance obligatoire des soins, pas d’inquiétude ! Vous bénéficierez dans tous les cas des mêmes prestations légales de base. Mais pour cette année, il ne vous reste que quelques jours avant la date butoire du 30 novembre pour résilier votre contrat d’assurance de base.

Lire également notre article sur la Grossesse en Suisse : quelles prestations sont prises en charge par l’assurance maladie ?

Une hospitalisation en division commune

Pour le jour “J”, que vous ayez décidé d’accoucher à domicile, dans un hôpital ou dans une institution de soins semi-hospitaliers (les maisons de naissance inscrite sur la liste des établissements), l’assurance de base prend en charge les frais médicaux. A la suite de la naissance de bébé, vous bénéficiez également d’une prise en charge de 16 visites à domicile par une sage-femme pour une naissance prématurée, une naissance multiple, un premier enfant ou une césarienne et un nombre de 10 visites dans les autres cas.

Si vous souhaitez accoucher en division privée ou mi privée, dans une maison de naissance non inscrite sur la liste des établissements de votre canton ou même dans un hôpital d’un autre canton que celui de votre résidence, vous devez avoir une assurance complémentaire hospitalisation adaptée pour bénéficier d’une prise en charge.

Bénéficiez de plus d’attention avec votre complémentaire maladie LCA

Nous venons de le voir, l’assurance de base ne prend en charge que certains examens. Si vous souhaitez bénéficier de soins complémentaires, vous devez avoir souscrit une assurance complémentaire maladie. Attention, la plupart des compagnies d’assurance intègrent un délai de carence de 365 jours pour les prestations spécifiques à la maternité.

Des examens complémentaires indispensables à votre bien-être

Les assurances complémentaires vous permettent de prendre en charge les soins qui ne sont pas pris en charge par l’assurance de base ou de manière insuffisante. Lors d’une grossesse, on a envie de voir plus régulièrement son futur bébé. La LAMal ne prend en charge que 2 échographies, de fait, si vous souhaitez davantage d’échographies vous devez vous renseigner auprès de votre compagnie d’assurance ou de l’assureur de votre choix. De même, pouvoir choisir son médecin ou son établissement hospitalier, avoir une meilleure prise en charge pour les cours de préparation à l’accouchement ou des examens de contrôle supplémentaires, vous devez souscrire une assurance complémentaire maternité.

Division privée ou mi privée pour un plus grand confort

Faire le choix du confort, lorsque l’on va mettre au monde son enfant n’est pas une lubie ou un caprice. Vous avez tout à fait le droit de vivre ce moment en toute tranquillité, avec toute la sérénité souhaitée. L’assurance de base vous permet de séjourner dans l’hôpital de votre canton de résidence en chambre commune. Si vous souhaitez plus d’intimité, vous devrez séjourner en chambre mi privée (2 lits) ou privée (1 lit). Cette prestation n’est pas prise en charge par la LAMal, vous devez souscrire une assurance complémentaire hospitalisation. Les compagnies d’assurance proposent des assurances hospitalisation privée, hospitalisation mi privée ou encore hospitalisation flex. Cette dernière solution vous permet de choisir, au moment de l’hospitalisation, la division dans laquelle vous souhaitez séjourner.

Pensez aux médecines douces pour soulager certains maux de grossesse

Les médecines douces peuvent être un véritable soulagement au cours de votre grossesse. Certes, la maternité n’est pas une maladie, mais de nombreux petits maux surviennent tout au long.

medecines-alternatives-maternite-lca

La naturopathie : pour réduire votre stress, mais aussi diminuer de nombreux désagréments liés à la grossesse et mieux vous préparer pour l’accouchement.

La sophrologie : pour dépasser vos angoisses liées à la grossesse, mais également appréhender différemment la douleur et se préparer à la naissance.

L’ostéopathie : pour agir sur les tiraillements du corps créés par une prise de poids et divers changements corporels liés à la grossesse.

L’acupuncture : pour soulager les douleurs lombaires, abdominales et pelviennes, mais aussi les douleurs sciatiques qui sont courantes lors d’une grossesse ou les troubles circulatoires.

La phytothérapie : pour soulager de nombreux maux de grossesse avec des plantes. Attention, les principes actifs des plantes peuvent avoir un effet négatif sur votre organisme, vous devez obligatoirement vous faire conseiller par un professionnel.

Prévoyez les mêmes couvertures pour votre futur bébé

Nous avons énuméré de nombreuses assurances complémentaires qui peuvent vous permettre une prise en charge de votre grossesse optimale, alors pourquoi ne pas continuer avec bébé ? Avez-vous déjà entendu parler de l’importance de l’assurance prénatale ? Si ce n’est pas le cas, il est grand temps de vous y intéresser de près, pour la santé de votre futur bébé et pour votre tranquillité d’esprit en tant que future maman ! 

L’avantage principal d’une assurance prénatale est de pouvoir bénéficier d’une prise en charge complète si votre bébé est prématuré ou s’il a des problèmes de santé à la naissance. Dans tous les cas, vous pourrez bénéficier des prestations légales de l’assurance obligatoire de soins. Mais si vous n’avez pas souscrit d’assurance prénatale, il vous sera difficile de conclure des assurances complémentaires pour votre bébé en cas de problème de santé. 

Avant la naissance, la conclusion d’une assurance prénatale avec des complémentaires, permet une prise en charge des frais médicaux non couverts par la LAMal sans questionnaire médical.

L'assurance complémentaire médecines douces dès CHF 5 par mois !