Le Conseil Fédéral est prêt à changer les bases légales pour inclure dans les prestations de l’assurance maladie de base les opérations de chirurgie réparatrices à la suite d’un cancer du sein.

C’est plus de 5500 femmes qui se voient diagnostiquer chaque année un cancer du sein, qui entraine pour plus d’un quart d’entre elles une mastectomie, soit l’amputation d’un ou des deux seins.

La conseillère nationale Margret Kiener Nellen souhaite donc que la base puisse permettre à ces femmes de corriger ces asymétries mammaires, qui entrainent des problèmes de posture.

C’est pus d’un millier de femme qui, chaque année, font recours à la reconstruction du sein. Les caisses maladies refusent de prendre en charge ces coûts prétextant qu’il s’agit d’une simple chirurgie esthétique.

En comparaison, les hommes bénéficient du remboursement de leur caisse maladie s’ils sont atteint d’une tumeur aux testicules et qu’ils doivent porter des prothèses. La conseillère demande donc d’adapter immédiatement les bases légales.

SOURCE