Les assurances complémentaires sont là pour augmenter les couvertures de l’assurance de base LAMal, comme pour bénéficier de prestations médicales ambulatoires plus nombreuses, choisir votre médecin lors de votre séjour à l’hôpital ou se faire soigner par des thérapies alternatives.

Ces assurances complémentaires ne sont pas obligatoires, c’est donc à vous de choisir quelles couvertures vous souhaitez bénéficier. Les caisses maladies ne sont pas obligées d’accepter tout le monde et peuvent fixer les primes des LCA librement, en fonction de différents critères comme l’âge, le sexe, l’état de santé, etc.

Les caisses maladie exigent que vous remplissiez un questionnaire de santé pour pouvoir être affilié. Il sera examiné par un médecin conseil, qui jugera si vous pouvez prétendre à l’assurance complémentaire ou non. La caisse-maladie peut aussi également émettre des réserves qui indiquent que vous ne serez pas couvert sur une partie de l’assurance complémentaire (par exemple, l’asthmatique ne sera pas couvert pour les risques respiratoires).

Attention avant de résilier une assurance complémentaire : Si vous n’en avez plus l’utilité maintenant, rien n’indique que vous pourrez à nouveau la souscrire, car la caisse maladie pourrait vous la refuser à cause de problèmes de santé survenus entre temps par exemple. Réfléchissez sur du long terme : Mieux vaut payer plus maintenant et être couvert plus tard.