fbpx

A partir du 1er juin 2014, les frontaliers auront 1 an pour basculer de leur assurance privée vers la sécurité sociale française qui devient obligatoire. Depuis l’adoption de cette loi en France, de nombreux patients frontaliers ont sollicité le standard du HUG pour obtenir plus de renseignements et être sûr qu’ils pourront continuer à être soigné à Genève.

C’est ce qui a poussé le nouveau patron des HUG Bertrand Levrat à ouvrir une ligne téléphonique directe spécialement dédiée aux frontaliers. En composant le +41 22 372 20 20, la hotline répondra à leurs questions de 9h à 16h.

De quoi rassurer les frontaliers de plus en plus nombreux à venir se faire soigner au HUG, notamment pour les traitements lourds (cancer…). Le directeur assure qu’ils seront soignés à Genève, pour une durée pour l’instant inconnue : Cela dépendra des modalités d’application de la réforme française.

Pour le HUG, l’enjeu est de taille : Les frontaliers ont exprimé le désir de s’assurer en conséquence pour pouvoir se faire soigner à Genève. Ce n’est donc pas uniquement une perte financière qu’il pourrait subir, mais aussi une réduction importante du nombre de patients à venir régulièrement dans l’enceinte de l’hôpital.

Télécharger le guide

Source