fbpx

Nausées, rétention d’eau, remontées acide, migraines, douleurs aux seins et mal de dos, voici une liste non exhaustive des maux de grossesse ! Alors, c’est certain, ils ne sont pas uniquement liés à la grossesse. Il est possible d’avoir mal au dos en dehors de la maternité, vous pouvez d’ailleurs lire notre article sur “Comment soulager le mal de dos grâce aux médecines douces ?”. Ce qui pose problème lorsque l’on est enceinte, c’est la multiplicité de ces petits maux qui finissent par être fortement désagréables !  

Pour beaucoup d’entre eux, chaque maman ira de son remède reçu précieusement par ses aïeules ! Pour les autres, il existe des remèdes naturels, notamment à base de plantes, mais aussi des médecines douces pour permettre de vous soulager ! 

Les médecines douces : une alternative appréciée par les futures mamans

L’homéopathie, la sophrologie ou encore l’ostéopathie sont des spécialités de la médecine alternative qui peuvent vous apporter bien-être, détente, sérénité et confort. Pour bénéficier d’une bonne prise en charge pour cet événement qui va bouleverser votre vie, les assurances complémentaires médecines douces prennent en charge un grand nombre de spécialités. Renseignez-vous auprès de votre conseiller pour obtenir les meilleures garanties et prestations au cours de votre maternité. Les différentes compagnies d’assurance mettent à disposition des listes des spécialités de la médecine alternative prises en charge par les complémentaires.

Le traitement ostéopathique pour la femme enceinte

Lors du 4ème mois de grossesse, des petits tiraillements vont commencer à se faire sentir. La prise de poids et le changement de volume de l’utérus vont avoir des conséquences sur le positionnement de votre corps. Ce changement peut réveiller certains blocages déjà existants avant la grossesse et provoquer certaines douleurs. Par des mouvements doux sur les zones concernées par les tiraillements ou blocages, l’ostéopathe va soulager l’ensemble du corps et améliorer votre mobilité.

La physiothérapie périnatale

Émotionnels, hormonaux et psychiques, les changements pendant la grossesse sont nombreux et le physiothérapeute vous accompagne pendant et après votre grossesse. Douleurs de dos, de bassin, tensions ligamentaires, il vous aide à soulager les douleurs des muscles. Exercices de respiration diaphragmatique et travail abdominal peuvent agir sur les sensations d’oppression, les reflux, les nausées ou encore les fausses contractions.

L’acupuncture : avant, pendant et après l’accouchement

Pendant l’accouchement, l’acupuncture permet de soulager de nombreux maux de grossesse comme les nausées, les douleurs de dos ou les troubles du sommeil. Des séances d’acupuncture avant l’accouchement permettent également de préparer le col de l’utérus et le périnée, d’entraîner des contractions et de vous permettre de gérer vos émotions.

La sophrologie et les émotions de la femme enceinte

Entre les hormones et les diverses émotions qui traversent votre esprit, des exercices de respiration et de visualisation vous permettent de mieux les gérer, de les appréhender et d’éviter d’être submergée. La sophrologie est très utilisée pour la préparation à l’accouchement avec pour objectif de visualiser ce moment de manière positive à l’avance. Vivre pleinement votre accouchement et ne pas le subir en maîtrisant vos émotions.

Le pouvoir des plantes et des huiles tout au long de votre maternité

Les plantes : un allié de taille pendant votre grossesse

medecine-alternative-plantes-grossesse-maternite-lamal-lcaLes plantes ont un pouvoir indéniable et pas uniquement pendant la maternité. Pour favoriser la lactation, si vous avez l’intention d’allaiter votre bébé, le fenouil, l’aneth, le cumin, le fenugrec, de la bourrache ou de l’anis vert, sont des plantes galactogènes. En tisanes, compléments alimentaires ou directement dans votre cuisine, elles permettent d’aider la lactation pour l’allaitement. A l’inverse, le jus d’artichaut, le persil et la sauge permettent de réguler et de diminuer la lactation.

Pour les douleurs gastriques, l’ananas est un bon allié ; de même que vous pourrez utiliser de la cannelle et du gingembre pour soulager vos maux d’estomac. Pensez également à espacer au maximum vos repas ! Le gingembre frais permet de soulager les maux de ventre et calmer les nausées. Vous pourrez faire des infusions, mais surtout buvez beaucoup ! En effet, une bonne hydratation permet également de venir à bout de certaines migraines fréquentes lors de la grossesse.

Le thé vert, en quantité modérée, permet d’éviter la rétention d’eau, mais vous devez également veiller à consommer des aliments pauvres en sel. L’argile verte en cataplasme peut soulager certaines douleurs du dos. En effet, en laissant poser une heure, l’argile verte a des vertus anti douleurs et anti-inflammatoires.

Les bienfaits des huiles essentielles avant, pendant et après la grossesse

Concernant les huiles essentielles, certaines sont à bannir tout au long de votre grossesse, comme l’eucalyptus mentholé, le genévrier, la menthe poivrée, la noix de muscade,… Certaines peuvent être uniquement utilisées qu’à compter du 4ème mois de grossesse comme la bergamote, la camomille romaine, le géranium Egypte ou encore le laurier noble qui possède des propriétés anti douleurs et apaisantes.

De même, pensez à certaines huiles et beurres végétaux pour limiter les éventuelles vergetures, comme l’avocat, la rose musquée ou encore le beurre de Karité. 

Certaines huiles essentielles peuvent être prises en charge par votre assurance de base sur prescription d’un médecin. Renseignez-vous auprès d’un conseiller pour connaître les prestations de votre LAMal.

Des petites astuces pour soulager votre corps 

  • Pour les jambes lourdes, vous pouvez surélever vos jambes avec un coussin pendant la nuit afin de faciliter la circulation ou les mettre sur un pouf la journée lorsque vous êtes assise.
  • Pour la fatigue, pas de secret ou de remède miracle, vous devez vous reposer et faire des siestes dans la journée dès que vous en ressentez le besoin. Petite info, quand bébé sera là, profitez des moments où il dort pour vous reposer également. 
  • Pour les problèmes de sommeil, de réveil nocturne et de somnolence, limitez les stimulants le soir et privilégiez des moments de détente avec une tisane de tilleul. Évitez les repas copieux et prélassez-vous dans un bon bain. Vous pouvez demander au futur papa un massage afin de retirer de nombreuses tensions et inquiétudes.
  • Pour prévenir les infections urinaires, bien sûr, il faut boire de l’eau en quantité suffisante, vous pouvez aussi boire du jus de cranberry et éviter certains aliments comme le café, les asperges, le cresson ou les épices.

 

Pour ces petites astuces, pas besoin de prendre rendez-vous chez votre médecin, mais en cas de doute, même minime, n’hésitez pas à consulter. Lors de la maternité, vous bénéficiez d’une prise en charge par votre assurance de base et éventuellement par vos assurances complémentaires.

Pour plus d’informations sur les couvertures des assurances en cas de maternité