fbpx

Vous vous posez sûrement la question de savoir quel est le meilleur âge pour souscrire à une assurance complémentaire ? Il est vrai qu’il existe des conditions imposées par les compagnies d’assurance en relation à l’âge de l’assuré. Nous allons voir quelles sont les modalités des assureurs concernant l’adhésion à un contrat pour une personne âgée.

Personnes âgées : quelles conditions pour souscrire à une assurance complémentaire ?

En Suisse comme vous le savez l’assurance maladie de base est obligatoire, aucune caisse-maladie ne peut refuser de vous affilier. A l’inverse, les assurances complémentaires sont, de par leurs noms, optionnelles. Les assureurs demandent systématiquement de remplir un questionnaire de santé avant d’accepter de vous faire signer le contrat. 

Le questionnaire de santé renseignera la compagnie d’assurance sur votre âge, votre sexe ainsi que vos éventuels problèmes médicaux. Il est fortement recommandé d’être honnête lors du remplissage de ce questionnaire. En effet, si la caisse maladie se rend compte plus tard que vous étiez déjà malade avant la signature, ils sont dans leur droit de refuser de vous couvrir totalement.

Alors il est vrai qu’avec l’âge, le risque d’être sujet à des problèmes de santé augmente. C’est pourquoi il est conseillé de souscrire à une assurance complémentaire dès que possible, avant même d’en avoir besoin.

Une personne âgée est donc libre de souscrire à une assurance complémentaire mais attention cela comporte un risque de refus d’affiliation de la part de l’assureur. En effet, certaines compagnies imposent un âge limite fixé à 60 ans au-delà duquel il n’est plus possible de souscrire à une LCA.

En revanche, si votre demande d’adhésion est acceptée, le montant de la prime sera plus élevé. Selon également votre état de santé les prestations et restrictions de la complémentaire en question seront adaptées.

La vieillesse apporte avec elle des soucis de santé souvent inévitables, comme la dégradation des dents, la baisse de la vue, l’augmentation des douleurs chroniques musculaires et articulaires, risque plus élevé de devoir être hospitalisé. Tous ces soins peuvent être couverts par les assurances complémentaires. 

Anticipez ces dépenses en souscrivant dès l’âge adulte à une complémentaire.

Profitez d’un confort supplémentaire et d’une intimité avec la division privée et semi-privée. Votre séjour à l’hôpital sera plus serein et agréable. Vous pourrez également bénéficier de prestations comme une aide ménagère à domicile, le transport vers l’hôpital, etc.

Découvrez les offres de l’assurance complémentaire Hospitalisation.

Des dents qui se déchaussent dû à une mauvaise hygiène dentaire ou tout simplement faute de moyens de pouvoir se soigner. Il est important de consulter régulièrement un dentiste et de ne pas laisser traîner des problèmes dentaires. Avec la complémentaire soins dentaires, vous pourrez prendre en main votre santé bucco-dentaire sans vous ruiner. Certaines LCA soins dentaires prennent aussi en charge les frais liés aux prothèses et implants dentaires pour vous offrir un nouveau sourire.

Comparez les primes de l’assurance complémentaire soins dentaires.

Les rhumatismes, l’arthrose, les douleurs chroniques s’accentuent aussi avec l´âge. Outre certaines médecines douces qui peuvent aider à soulager ces douleurs, le médecin pourra vous prescrire un petit séjour en cure thermale. Les bienfaits des eaux thermales ne sont plus à prouver ainsi que des effets relaxants des bains et autres jets hydromassants.

Découvrez les offres de la complémentaire Cure & Bains.

Pour conclure, il est donc fortement recommandé de s’affilier à ces LCA avant d’atteindre l’âge senior. Cependant, certaines compagnies d’assurance proposent des packs pour les seniors (65 ans et plus). Il est tout de même préférable d’être déjà affilié à une caisse maladie et d’adapter tout simplement son package.

Lire aussi : Vous approchez de la cinquantaine ? Vos assurances complémentaires sont-elles suffisantes ?

Quel est le meilleur moment pour souscrire à une assurance complémentaire ?

Vous l’aurez compris, les assurances complémentaires à la différence de l’assurance maladie de base, peuvent ne pas être accessibles pour vous. Les compagnies d’assurance sont dans leur droit de vous refuser l’adhésion si vous avez dépassé un certain âge ou si votre questionnaire de santé ne leur convient pas.

De plus, les caisses-maladie établissent un barème en fonction d’une tranche d’âge. Le montant des primes est donc en proportion à ce barème plus ou moins élevé pour un même package.

Il ne faut pas oublier également que les assurances complémentaires sont soumises, pour la plupart, à un délai de carence. En imaginant un sénior qui souscrit à une complémentaire soins dentaire, dans l’optique que sa demande soit acceptée, il devra attendre entre 6 à 12 mois avant d´être pris en charge. Une raison de plus d’anticiper votre contrat et de vous affilier dès que possible.

Lire aussi : Assurance complémentaire : attention au délai de carence

De plus, grâce à notre comparateur en ligne, vous pouvez trouver les meilleures offres et souscrire à un contrat parmi l’une de nos compagnies d’assurance partenaires à la prime la moins chère !  Comparez maintenant et ayez déjà l’esprit serein pour vos dépenses de santé.

VOTRE ASSURANCE COMPLEMENTAIRE 

Demandez gratuitement des offres comparatives sur mes-complementaires.ch et faites des économies sur vos primes d’assurance.