C’est un OUI majoritaire : le personnel soignant est pour la caisse maladie unique, qui remplacerait les 61 caisses maladies actuelles.

Les raisons sont multiples : L’assurance maladie, en tant qu’assurance sociale sera enfin gérée par une institution de droit public, dans laquelle les assurés seront représentés.

De plus, toujours selon eux, les caisses maladies se fichent de l’état de santé des assurés, pire ils les classent en fonction de leur intérêt économique.

Aucune prévention n’est mise en place par les caisses maladie : Cancers, maladies cardio-vasculaires ou le diabète progressent fortement, et la caisse publique pourrait sensibiliser les assurés à ces affections.

Autant d’argument qui se défendent. Seront-ils suffisants ? Réponse le 28 septembre prochain.