En finir avec le rhume des foins

Rhume des foins Suisse

Avec le retour du soleil et des floraisons, le printemps est censé être une saison agréable… sauf pour les nombreuses victimes d’allergie pollinique appelée plus communément le « rhume des foins ». Eternuements, écoulement nasal, démangeaisons des yeux, du palais et des oreilles, maux de tête, conjonctivite, voire de l’asthme dans certains cas… Nombreux sont les symptômes redoutés par les allergiques à l’approche des beaux jours.

Qu’est-ce qui provoque le rhume des foins ou allergie pollinique ?

L’allergie pollinique est, comme son nom l’indique, une réaction au pollen. Elle peut être provoquée par un ou plusieurs types de pollens et revient en général tous les ans à peu près à la même période chez les personnes qui y sont sensibles.

Le rhume des foins est bien une allergie, c’est-à-dire une réaction du système immunitaire face à une substance considérée comme nocive pour le corps (le pollen, dans notre cas). Face à cette substance pourtant inoffensive, le corps libère de l’histamine qui est responsable des symptômes du rhume des foins. Comme pour beaucoup d’allergies, un facteur héréditaire peut prédisposer une personne au rhume des foins.

Le rhume des foins est l’une des allergies les plus courantes en Suisse.

Comment soigner le rhume des foins ?

La première façon de soigner son rhume des foins est tout simplement d’éviter tout contact avec le pollen auquel vous êtes allergique, notamment en tenant compte des prévisions polliniques de votre région. Cela implique également de respecter certaines recommandations : bien se laver les cheveux le soir, surtout si l’on a passé la journée dehors,  ne pas faire sécher son linge à l’extérieur, se protéger les yeux avec des lunettes de soleil pour lorsque l’on va dehors, etc.

Il existe également des médicaments permettant de soigner le rhume des foins tels que le spray nasal, le collyre, les comprimés ou les gouttes. Ces traitements, s’ils vous soulagent le temps de la saison, ne s’attaquent cependant pas directement aux causes de votre allergie.

Si vous souhaitez vraiment vous attaquer à la cause de votre rhume des foins, il faudra pratiquer une désensibilisation, ou immunothérapie spécifique : ce traitement consiste à identifier les substances auxquelles vous êtes allergique, puis à vous les injecter par petites doses. Attention : une désensibilisation prend du temps. Elle devra être pratiquée pendant 3 à 5 ans pour que vous puissiez constater une réelle amélioration, voire une guérison complète. Le processus en vaut cependant la peine : concernant les allergies polliniques, on constate de nets progrès pour plus de 70% des patients grâce à la désensibilisation.

Pour traiter votre rhume des foins, vous pouvez également faire appel aux médecines naturelles telles que l’homéopathie, la naturopathie, la phytothérapie, la médecine chinoise et l’acupuncture : selon les cas, ces traitements peuvent donner de très bons résultats.

Comment suis-je couvert pour les traitements contre le rhume des foins ?

Les médicaments contre le rhume des foins qui sont prescrits par un médecin sont pris en charge par l’assurance de base. Ceci dit, il s’agit de traitements qui sont en général peu coûteux : selon la franchise d’assurance que vous avez choisie, il n’est donc pas forcément intéressant de faire couvrir ces soins.

Si vous décidez de procéder à une désensibilisation de votre allergie, elle sera prise en charge également par l’assurance de base tant que la facture du praticien est établie selon la convention et le tarif en vigueur.

Si vous souhaitez vous faire soigner par le biais des médecines naturelles, beaucoup d’entre elles sont en principe prises en charge par l’assurance de base à condition d’être pratiquées par un médecin ou thérapeute agréé. Or, bien souvent, les thérapeutes ou les méthodes ne sont pas reconnus par la LAMal ou pas remboursés dans leur intégralité. Il est donc intéressant de souscrire à une complémentaire pour médecine alternative qui couvrira tout ou partie de ces soins.

 

 

mail
0
Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *