fbpx

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, de nombreuses questions restent en suspens. En effet, c’est la première fois que notre époque fait face à un tel bouleversement mondial, et nous ne savons pas ce qui va en découler, une fois la crise sanitaire passée. L’augmentation des primes de l’assurance maladie pour l’année prochaine fait partie de ces interrogations légitimes que les assurés commencent à se poser.

Les soins liés au Coronavirus coûtent cher

Depuis l’apparition du virus, des tests de dépistage sont réalisés partout dans le monde. La Suisse n’est pas épargnée et fait elle aussi les tests sur une population de plus en plus inquiète et demandeuse.

Pas question de réaliser un test pour tout le monde : la Suisse tente de réguler les demandes en imposant une prescription de son médecin si celui-ci le juge utile. Les tests doivent être réalisés dans des laboratoires qui disposent d’un matériel très spécifique, tous ne peuvent donc pas le faire.

Ces tests ont bien évidemment un coût, qui est assez élevé par rapport à nos voisins européens. En effet, en plus du simple test lié au Coronavirus, les médecins préfèrent écarter le moindre doute, ils demandent donc une prise de sang ainsi que des tests supplémentaires pour s’assurer que le patient ne souffre pas d’affections graves. Excès de zèle de la part des médecins ? Nous ne le pensons pas : le Covid-19 étant relativement nouveau, les médecins essayent de réagir au mieux face à quelque chose qu’ils ne connaissent pas. Durant les prochains mois (voire les prochaines années), le Coronavirus sera mieux connu et nous saurons beaucoup plus de choses sur lui. En attendant, il faut respecter les consignes de son médecin et réaliser les examens qu’il prescrit.

Les coûts liés au Coronavirus pourraient être reportés sur les assurés

La Confédération a décidé que la LAMal rembourserait une partie des frais liés au dépistage du Coronavirus. Ainsi, les caisses-maladie prennent en charge 180 CHF maximum. Selon les tests réalisés, cela peut paraître assez peu, vu certaines dépenses qui atteignent plusieurs centaines de francs.

A terme, ces remboursements opérés par les caisses-maladie et non prévus dans leurs budgets de l’année 2020 vont devoir être amortis, ainsi que tous les frais annexes. Les coûts liés au Covid-19 s’élèveraient à 1,7 milliards de francs et sans « l’aide » des assurés et malgré leurs réserves, les caisses-maladie vont probablement devoir augmenter les primes pour les années à venir.

Rassurez-vous, ces coûts ne seront pas compensés sur la seule année de 2021, les caisses-maladie devront lisser les dépenses sur plusieurs années. Cette augmentation se rajoutera donc à celle à laquelle nous sommes habitués à subir chaque année. A moins que les caisses-maladie décident de limiter les hausses habituelles pour se concentrer sur les frais liés au Coronavirus.

Tout ceci restent bien évidemment des suppositions : attendons de voir ce qu’il va se passer en septembre prochain à l’annonce des primes 2021. Nous ferons alors un point pour vous tenir au courant de l’évolution et d’ici là, espérons que nous aurons droit à de bonnes nouvelles !

L'assurance complémentaire hospitalisation dès CHF 2,8 par mois !