fbpx

Il est de plus en plus en vogue de se soigner grâce à des méthodes plus naturelles. Dans un monde où les dépenses médicamenteuses explosent et où l’on prône le bien-être il en va de soi de se recentrer vers ce que la nature nous offre de plus cher : les plantes et ses vertus ancestrales et médicinales. Comme la phytothérapie et la naturothérapie, l’aromathérapie est une médecine douce qui utilise les plantes comme remède. Mais elle a un coût. Il est donc important de connaître ses éventuels moyens de remboursement par les assurances complémentaires.

L’aromathérapie c’est quoi ?

L’aromathérapie c’est se soigner grâce aux vertus médicinales et naturelles que l’on trouve auprès des plantes, des fleurs mais aussi des fruits. Son utilisation est bien plus complexe qu’on pourrait le croire car elle demande un travail de distillation permettant d’extraire l’huile essentielle. En effet, l’aromathérapie est l’utilisation thérapeutique des sécrétions naturelles des plantes aromatiques ce qui induit une grande connaissance des molécules et de la chimie. C’est donc une médecine douce qui demande une connaissance pointue des propriétés de l’ensemble des plantes, fleurs, fruits et même des racines. 

D’où son nom aromathérapie qui réunit : arôme et thérapie autrement dit un thérapeute qui soigne grâce aux odeurs et aux goûts.En aromathérapie seul une partie de la plante est extraite et utilisée pour ces vertus. La partie de la plante la plus odorante est la partie qui contient le plus d’éléments actifs et de ce fait vertueux.

C’est ce concentré des extraits aromatiques qui va permettre son efficacité.

Cette médecine douce fait partie des domaines de la phytothérapie et naturopathie, autres spécialités de la médecine douce.

Utilisée pour soigner de nombreuses pathologies comme : les problèmes de peau, ORL, digestifs, musculaires, respiratoire, psychologiques, ou encore les troubles du sommeil, l’aromathérapie peut être administrée sous différentes formes comme en inhalation via des diffuseurs d’huiles essentielles, en bains, en application cutanée (massage, frictions, etc) ou encore par voie orale sous forme de capsule. Ici des capsule neutres auxquelles sont ajoutées quelques gouttes de l’huile essentielle nécessaire.

Mes séances d’aromathérapie sont-elles prises en charge ?

L’aromathérapie fait partie de la famille des médecines douces et est donc remboursée dans une certaine limite que nous allons voir.

Si vous souhaitez vous faire soigner via des médecines alternatives telles que l’aromathérapie nous vous conseillons de souscrire à une assurance complémentaire : la complémentaire médecine alternative.

En effet l’assurance maladie de base la LAMal ne prend en charge qu’une infime partie de ces traitements. De plus, pour être remboursé, il faut consulter un médecin certifié FMH (Fédérations des Médecins suisse).

Or, un grand nombre de professionnels exerçants ces médecines douces sont des thérapeutes et non des médecins, cela réduirait donc votre choix.

L’assurance complémentaire médecine alternative prend en charge vos frais, même si vous consultez un thérapeute, qui doit néanmoins être certifié ASCA (Fondation Suisse pour les médecins complémentaires), RME (Registre de Médecine Empirique) ou SPAK (Association Suisse en Naturopathie et thérapie complémentaire).

Plus précisément, et suivant les compagnies d’assurances, voici ce qui peut être pris en charge par votre assurance complémentaire :

  • Consultation auprès d’un thérapeute à hauteur de 90%
  • Remboursement de tous les médicaments homéopathiques limités et hors liste à 90%

Le montant de la prime de cette complémentaire varient d’une caisse-maladie à une autre. C’est pourquoi nous avons mis à votre disposition un comparateur en ligne personnalisé adapté au mieux à votre besoin pour vous aider à trouver le meilleur tarif, la meilleure prime.

VOTRE ASSURANCE COMPLEMENTAIRE

Demandez gratuitement des offres comparatives sur mes-complementaires.ch et faites des économies sur vos primes d’assurance.