fbpx

L’été arrive, il est temps de ressortir son bikini pour se prélasser sur les plages. Mais au moment de ressortir votre maillot de bain, les complexes vous envahissent. Vous avez perdu beaucoup de poids mais cette peau qui reste vous dérange. L’abdominoplastie est une solution chirurgicale pour remédier à ce défaut esthétique. Mais comment se passe la prise en charge de cette chirurgie esthétique en Suisse ? Peut-on être remboursé par l’assurance maladie de base ? 

L’abdominoplastie, pour qui et pour quoi ?

L’abdominoplastie vise à corriger un défaut esthétique suite à une perte de poids importante. Lorsque l’on perd beaucoup de poids en peu de temps, notre peau n’a pas le temps de se rétracter. C’est pourquoi les personnes obèses qui perdent beaucoup de poids restent avec une peau importante pendantes près de l’abdomen. 

Cette intervention chirurgicale est considérée, par certain, comme une chirurgie réparatrice mais pour la plupart comme une chirurgie esthétique. 

Cette différence est néanmoins importante pour la prise en charge de l’opération par l’AOS (Assurance Obligatoire des Soins).

Elle est pratiquée sur un profil type de personne. Elle ne peut pas être faite sur n’importe quel patient. Nous allons voir en détail les conditions.

Quel est le profil type d’un patient pour une abdominoplastie ?

Les personnes ayant recours à une abdominoplastie ont un profil de ce qu’on appelle les “anciens gros”. En effet, ces personnes ont souvent subi une perte de poids importante et soudaine qui laisse des séquelles au niveau de la peau du patient. L’abdominoplastie est donc recommandée pour les patients ayant un excès de peau important au niveau de l’abdomen et un volume de graisse modéré.

Cette opération de chirurgie esthétique ne peut pas se pratiquer sur des personnes obèses. C’est pourquoi il faut, dans un premier temps, que le patient perde un certain nombre de kilos. Il est conseillé d’avoir un poids stable pendant au moins 6 mois pour un résultat optimal de l’intervention. 

Cette intervention est pratiquée afin d’améliorer le quotidien des patients. Lorsque certaines activités deviennent gênantes comme se déplacer, s’habiller ou tout simplement quand l’image de soi est négative.

Comment se déroule l’opération ?

L’intervention vise à retirer l’excès de peau au niveau du nombril en déplaçant ce dernier. Le nombril va par conséquent être repositionné. Lorsque la quantité de peau à retirer n’est pas excessive, le nombril pourra alors rester à sa position initiale, nous parlons alors de mini-abdominoplastie.

Il existe des alternatives à cette intervention comme la liposuccion qui vise à aspirer l’excès de graisse mais attention cette opération devra être suivie d’une abdominoplastie pour corriger l’excès cutané qui est souvent conséquent. 

En cas de relâchement important il se peut que les muscles abdominaux aient besoin d’être rapproché par une intervention spéciale.

La durée de l’intervention est de 2 à 2h30 suivant les cas. Lors de cette opération vous devrez rester 3 à 4 jours à l’hôpital sous surveillance. 

Pour un séjour plus confortable vous pouvez opter pour une assurance complémentaire hospitalisation en division privée ou semi-privée. En effet, sans cette complémentaire, l’assurance maladie de base prendra en charge votre hospitalisation en division commune c’est-à-dire en partageant votre chambre avec d’autres patients. 

Grâce à la division privée ou semi-privée vous pourrez profiter d’une chambre seule ou partagée à deux uniquement. Sans la LCA les frais seraient trop importants pour profiter de cette intimité. Grâce à cette complémentaire vous ferez donc des économies et pourrez partir l’esprit plus serein pour votre intervention.

Vous pouvez faire une simulation en ligne et comparer les offres. 

Grâce à notre comparateur gratuit et personnalisé, trouvez la prime la moins chère et faites des économies

En ce qui concerne les coûts liés à l’intervention elle-même, comment peuvent-ils être couverts et par quelle assurance ? Quelles sont les conditions pour être pris en charge par l’assurance maladie de base ? Nous vous expliquons tout.

Comment mon assurance prend en charge l’abdominoplastie ?

En suisse, 42% de la population est en obésité. En l’espace de 15 ans le nombre d’interventions de chirurgie bariatrique (aussi appelée chirurgie de l’obésité) est passé de 500 à 6000 interventions par an. Le surpoids en suisse a un coût de 8 milliards de francs chaque année. Seulement 1% des coûts sont liés à la prise en charge de la maladie de l’obésité (médicaments + opérations). 

Actuellement les caisses maladies ont une politique d’économie des coûts de la santé qui ne permet pas de rembourser toutes les demandes.

Il existe donc des conditions pour pouvoir être pris en charge par l’assurance maladie de base. Quelles sont-elles ?

L’abdominoplastie est considérée comme nécessaire d’un point de vue médical lorsqu’elle est liée à une perte de poids importante suite à la pose d’un anneau gastrique par exemple, étant nécessaire pour la santé du patient. En effet, cette intervention souvent considérée comme une chirurgie esthétique n’est pas toujours vue par le corps médical comme indispensable pour l’état de santé de la personne et donc non prise en charge par l’assurance maladie de base.

Les patients sont donc à prendre au cas par cas et chaque situation doit être analysée pour estimer si l’intervention est d’un point de vue médical nécessaire. Les conditions sont strictes, le mieux étant de voir avec votre médecin traitant ce qu’il est possible de faire pour être remboursé.

Quoi qu’il en soit, l’assurance complémentaire hospitalisation pourra entrer en compte pour prendre en charge une partie de votre intervention.

Lire aussi : Chirurgie esthétique, comment est-elle prise en charge par l’assurance maladie ?

L'assurance complémentaire hospitalisation dès CHF 2,8 par mois !