Parmi les inquiétudes principales des Suisses, les coûts liés à la santé sont une source de forte préoccupation.

C’est du moins ce que révèle une étude. D’autres sujets interpellent les Suisses, comme l’endettement, l’abus d’alcool et la violence des jeunes.

Malgré ces inquiétudes bien légitimes, il ne faut pas espérer une baisse des coûts dans ce domaine. La conseillère nationale Margrit Kessler souhaiterait la mise en place de mesures efficaces comme des critères stricts pour la vente de médicaments.