Assurance complémentaire soins dentaires

A combien s’élèverait votre prime d’assurance complémentaire soins dentaires ?

Les couvertures

Pourquoi prendre une assurance complémentaire soins dentaires ?

Selon les caisses, le contrôle dentaire et le détartrage sont pris en charge par les assurances complémentaires (sous certaines conditions). Les traitements ambulatoires, tels que les caries sont pris en charge jusqu’à un certain montant annuel, tout comme les prestations techniques (couronnes, ponts et prothèses).

Pour l’orthodontie, les assurances complémentaires de soins ambulatoires prennent en charge entre 50 et 90% des frais de traitement orthodontique (ces frais coûtant généralement entre CHF 7’000 et CHF 15’000 voire plus) à hauteur d’un plafond annuel.

Malgré des frais élevés, les complémentaires dentaires prennent donc en charge une grosse partie de la facture.

DES CONSEILS !

Si vous avez opté pour la simple assurance maladie de base, il vaut la peine de conclure une assurance complémentaire couvrant les traitements dentaires.

Préférez une assurance dentaire qui propose des couvertures très élevées. Les dentistes facturent au point, fixé légalement à 3.10 CHF. Si le dentiste facture le point plus élevé, le patient devra payer la différence. Optez donc pour une complémentaire qui aura une valeur de point élevé plutôt qu’une caisse qui participera de façon élevée aux frais de traitement.

 

Ce que rembourse l’assurance de base

L’assurance de base LAMal rembourse les traitements dentaires uniquement s’ils sont occasionnés par une maladie grave ou consécutifs à un accident.
Ces maladies sont énumérées dans la liste exhaustive de l’Ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins.

La base ne couvre pas les caries ni le traitement des gencives, ni les retraitements d’amalgame et les corrections de l’implantation dentaire.
L’extraction des dents de sagesse n’est pas non plus couverte.

Les prestations

Assurance complémentaire soins dentaires

  • Contrôle dentaire et détartrage pris en charge
  • Mesures diagnostiques et thérapeutiques prises en charge (caries)
  • Orthodontie pris en charge (appareillage et honoraires)
  • Couronnes, ponts et prothèses pris en charge

Pour les enfants

Pour un enfant, concluez l’assurance dentaire le plus tôt possible. En effet, les caisses maladie acceptent l’affiliation de l’enfant sans questionnaire médical jusqu’à ses 3 ou 4 ans.

Si l’enfant doit remplir un questionnaire médical et que la caisse maladie pense qu’une correction dentaire est prévisible, elle refusera l’affiliation de l’enfant.

Actualités soins dentaires

Vous approchez de la cinquantaine ? Vos assurances complémentaires sont-elles suffisantes ?

Si jusqu'à présent, vous vous trouviez en bonne santé et arriviez à vous passer d'assurances complémentaires, cela peut changer à partir de la cinquantaine. An effet, à partir de 55 ans, les dépenses de santé ont tendance à augmenter. Les personnes dites...

Les Vaudois ont voté non au remboursement des soins dentaires

Comme nous l'avons mentionné dans notre précédent article Les Vaudois voteront-ils pour le remboursement des soins dentaires ?, les Vaudois devaient voter le dimanche 4 mars 2018 pour accepter ou pas le remboursement des soins dentaires dans le cadre d'une assurance...

Votre enfant est-il bien assuré ?

On pense parfois que les enfants n'ayant pas les mêmes besoins en matière de santé que les adultes, on pourrait se passer pour eux de certaines assurances complémentaires. S'il est vrai que les besoins des enfants sont différents de ceux des adultes, il n'empêche...