Assurance complémentaire cure et bains

A combien s’élèverait votre prime d’assurance complémentaire cure et bains ?

Les couvertures

L’intérêt de l’assurance complémentaire

Les caisses maladie proposent toutes des assurances complémentaires prenant en charge les cures et les bains.

Avec l’assurance complémentaire, l’assuré augmente ses prestations de frais de bains et de soins pour la Suisse. De plus, une couverture à l’étranger est couverte selon des montants maximums.

Pour obtenir un remboursement, il est indispensable que ces soins soient prescrits par un médecin.

DES CONSEILS !

Si vous avez opté pour la simple assurance maladie de base, il vaut la peine de conclure une assurance complémentaire couvrant les cures de convalescence en Suisse et à l’étranger.

Pour certains cas, la cure peut se faire à domicile avec du personnel qualifié. Là aussi, ces frais sont pris en charge par l’assurance complémentaire cure et bains.

Ce que rembourse l’assurance de base

L’assurance de base LAMal prend en charge une partie des frais engendrés par les cures et les bains, pourvu qu’ils soient prescrits par un médecin.

Ces cures doivent intervenir en Suisse uniquement. La base rembourse 10 CHF par jour, 21 jours par année, pour les frais de logement. On ajoute à cela les frais de traitement.

Les prestations

Assurance complémentaire cure et bains

  • Remboursement des cures de bain et de convalescence en milieu hospitalier
  • Prise en charge pour des cures résultant d’une maladie, d’un accident ou d’une maternité
  • Possibilité de faire la cure à l’étranger (selon certaines caisses)

Une cure pourrait soulager les affections suivantes

  • Affections des muqueuses bucco-linguales
  • affections digestives
  • affections psychosomatiques
  • affections urinaires
  • dermatologie
  • gynécologie
  • maladies cardio-artérielles
  • neurologie
  • phlébologie
  • rhumatologie
  • troubles du développement chez l’enfant
  • voies respiratoires

Actualités cure et bains

Vous approchez de la cinquantaine ? Vos assurances complémentaires sont-elles suffisantes ?

Si jusqu'à présent, vous vous trouviez en bonne santé et arriviez à vous passer d'assurances complémentaires, cela peut changer à partir de la cinquantaine. An effet, à partir de 55 ans, les dépenses de santé ont tendance à augmenter. Les personnes dites...